top of page

C'est la faute de Titivillus

Newsletter du 9 octobre 2023


Est-ce que vous faites des fautes d'orthographe ? Ou des erreurs de syntaxe ? Et des ratures ?


Ben moi aussi, figurez-vous. Et j'ai appris récemment que ça n'était pas vraiment de ma faute.

C'est la faute de Titivillus.

Titivillus, c'est un démon. Il travaille pour Lucifer, Satan ou Belphégor selon les traditions, et il parsème d'erreurs les manuscrits des moines copistes au Moyen-Age.

Il rapporte aussi les bavardages commis pendant le service liturgique, les mots mal prononcés, oubliés ou un peu trop marmonnés, et il les emporte en enfer pour vous les remettre sous le nez plus tard, quand vous serez mort et sur le point d'être jugé.

Je ne sais pas vous, mais moi ça m'inspire carrément pour un projet de roman jeunesse !

"Je suis un pauvre diable, et mon nom est Titivillus... je dois chaque jour apporter à mon maître un millier de sacs pleins d'erreurs, et de négligences dans les syllabes et les mots."

Voilà comment est décrit ce démon dans un ancien manuscrit calligraphié. Moi, il me fait un peu de peine, ce démon - en plus, il a plein de noms différents, personne ne s'accorde sur sa prononciation : Tutivillus, Tytivillum, Tintillus, Tantillus, Tintinillus, Titivitilarius, Titivilitarius...

Son équivalent contemporain est le gremlin, une créature farceuse de la taille d'un lutin qui a une prédilection pour le sabotage de machines comme les aéronefs ou les mécaniques d'imprimeries...

Enfin, maintenant, vous saurez qui blâmer la prochaine fois qu'on vous fera remarquer une erreur dans l'un de vos manuscrits.

Comments


Commentaires

Share Your ThoughtsBe the first to write a comment.
bottom of page